Préparation aux entretiens d’embauche Part 2

Peut-on aborder le sujet de négociation salariale en premier entretien ?

Personnellement, je ne suis pas très à l’aise avec des négociations comme ça, à priori sur des gens qui n’ont pas d’expérience, parce que les boites savent aussi qu’elles vont prendre du temps pour vous monter en compétences. C’est vrai qu’on peut être très bien formés à la sortie d’une école mais au moment où on bosse sur un métier donné, on a beaucoup de choses à apprendre au début. En tout cas, il faut légitimer, en disant qu’on a des conditions de vie minimum à avoir, ça s’est bien, mais voir des exigences en disant « moi je vaux tel et tel salaire » alors que la personne devant vous ne sait pas qui vous êtes et ce que vous valez, elle ne va juste pas vous tester. Donc évitez ! Faites attention à ça, parce que vous avez beau à avoir de beaux diplômes, mais à un moment donné, il faut savoir que pour les personnes en face de vous, vous ne savez pas du tout si pour eux ça crée de la valeur. Dans la plupart des boites, vous êtes là pour créer de la valeur, à combien ils rémunèrent la valeur que vous allez créer c’est leur jugement qui vaut, ne démarrez surtout pas frustrés par le salaire.

Pour moi le vrai enjeu du salaire est plutôt à 2 ans 3 ans ou 5 ans  qu’en instantané, il faut voir aussi les possibilités d’évolution salariale au niveau des entreprises, il y a certains jobs dont lesquelles vous commencerez à 35 mais à 5 ans vous pouvez gagner 80 parce qu’il y a des vraies possibilités d’évolution d’autres vous allez démarrer à 40  mais dans 5 ans vous n’allez pas dépasser les 47. Donc anticipez ce qui peut se passer, si l’argent est pour vous un moteur important, ce qui est respectable, regardez les possibilités d’évolutions existantes, si vous voulez bien gagner votre vie, de tout façon c’est pas au premier salaire que ça va se jouer, c’est dans 3 ans ou 5 ans que vous aurez des écarts extrêmement importants d’un métier à un autre et d’une entreprise à une autre, et puis ensuite, essayez de marquer le territoire sur qu’est-ce qu’il faut faire et démontrer dans 2 ans pour être capable d’atteindre les positions des jobs qui feront que vous aurez le niveau de salaire que vous escomptez. Et pendant votre entretien annuel, vous aurez plus d’armes et plus d’arguments et c’est là où on a une vraie possibilité de négocier son augmentation de salaire.

 

Quelle attitude avoir en entretien ?
Quand vous allez voir des gens de métier qui prennent de leur temps, qui ont une certaine expérience professionnelle, le minimum c’est de leur montrer de l’intérêt, une forme de respect, de déférence par rapport à ce qu’ils vous présentent et ça se manifeste tout simplement par exemple en prenant des notes… Si au bout de 10 minutes, je suis capable de rebondir sur un élément qui m’a été dit, vous marquez des points, parce qu’au-delà de la note, vous montrez que vous écoutez vraiment et c’est valorisant pour la personne qui est entrain de vous parler, ne négligez pas ça. Parfois vous allez tomber sur des gens qui sont très égocentrés, et le fait qu’ils aient bien vécu l’entretien, ça va inévitablement avoir un impact sur votre recrutement. S’ils l’ont mieux vécu avec quelqu’un d’autre, quoique que vous ayez un super profil, ils vont clairement privilégier l’autre. Certes, eux ils arrivent pour vous observer et vous évaluer, mais en vrai, il y a bien évidemment une partie qui dépend d’eux. Vous êtes entrain de faire un choix qui est très structurant pour votre vie, un choix de relation, donc commencez par montrer que la relation est quelque chose de très importante pour vous, donc renvoyez les bons signaux en entretien, en espérant qu’ils soient sincères.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *