ELEVATOR PITCH : Quelques astuces pour un pitch pertinent

Sur cet article, nous allons démontrer l’intérêt de l’ElevatorPitch et donner des conseils pour les étudiants, particulièrement ceux qui sont à la recherche active d’un emploi.
En effet, l’elevator pitch est une expression anglaise désignant un petit discours de présentation d’un projet à un financeur potentiel ou à un supérieur hiérarchique qui ne dépasse pas le temps nécessaire à un trajet d’ascenseur. Pour les étudiants, c’est le discours qui leur permettra de se vendre et de mettre en avant leurs atouts et expériences sur une durée maximale de 2 minutes devant un recruteur.

Dans un premier temps, il faut penser à répondre aux questions suivantes :
– Qui êtes-vous et qu’est-ce que vous faites ?
– Quelles sont vos expériences professionnelles (si vous en avez)
– Quels sont vos points forts ? Vos motivations ?
– Quelles sont vos principales réalisations ? Celles dont vous êtes particulièrement fières ?
– Quel est votre projet professionnel ?
– Quelle serait votre valeur ajoutée ?
– Pourquoi vous et pas quelqu’un d’autre ?

Avant de penser à enchaînement, écrivez dans un premier temps tout ce qui vous passe par la tête, tout ce qui peut être en mesure de vous valoriser. Poussez vos réflexions jusqu’au bout et faites ressortir le maximum d’informations vous concernant.

Ensuite, voici quelques petits conseils pour affiner votre pitch :

Soyez clair et précis : Quantifiez et donnez des exemples et surtout évitez les phrases longues et vagues. Exemple : J’ai 6 mois d’expérience en tant que Responsable Achat, j’ai géré une équipe de 5 personnes, j’ai organisé un team building pour 10 personnes…
Citez toujours le nom de votre école/entreprise dont laquelle vous avez travaillé ou effectué un stage. Exemple : J’étais Community Manager chez BGH Agency, une agence web qui fait à la fois le conseil, le digital et la formation.
Parlez de vos compétences techniques mais n’oubliez pas vos compétences interpersonnelles : Votre vie parascolaire et associative, les événements auxquels vous avez participé…

Je compléterais plus tard par une vidéo qui j’espère, pourrait vous servir pour réussir vos prochains entretiens. Vous pouvez entre temps jeter un coup d’œil sur cette vidéo pour commencer à vous entraîner, non seulement sur votre contenu mais aussi sur votre posture en entretien.
https://www.youtube.com/watch?v=O6U9OGpvV78&t=2s

Partager

MBTI : Indicateur Typologique de Myers-BRIGGS

Toute personne devrait être en mesure de définir son type de personnalité, c’est pourquoi nous allons nous focaliser sur cet article sur le MBTI, un outil d’évaluation psychologique qui nous permet de mieux nous connaitre d’une part et de mieux comprendre les autres d’une autre part.
En effet, la théorie des types psychologiques a été initiée dans les années 1910 par Carl Gustav Jung, ensuite elle a été développée par Isabel Briggs Myers et sa mère, Katherine Cook Briggs.

Après 50 ans de recherches, cet outil est devenu l’un des indicateurs de personnalité les plus connus et les plus utilisés dans le monde du fait qu’il apporte beaucoup de choses tant sur le plan professionnel que personnel. Il est utilisé dans de nombreuses circonstances notamment lorsqu’une personne a envie de se connaitre (au cours des séances de coaching et de développement personnel), orientation professionnelle… Grâce à ce modèle, nous pouvons facilement déterminer notre fonction dominante et notre fonction auxiliaire sur les 16 types de personnalités définies.

Pour Jung, notre comportement est le résultat de nos préférences sur les 4 dimensions suivantes :

–          E/I : D’où est-ce que je puise mon énergie ?

–          S/N : Comment je recueille les informations ?

–          T/F : Comment je prends mes décisions ?

–          J/P : Quel est mon style de vie ?


Les 16 Profils MBTI :

Comme démontré sur le tableau ci-dessus, la combinaison de ces 8 préférences donne lieu à 16 types de personnalités bien spécifiques, chacune sa particularité.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’on ne met pas en comparaison ou en concurrence deux profils différents. C’est un modèle qui permet uniquement de décrire d’une façon neutre les types de personnalité sans aucun jugement. Finalement, les différences qui existent entre les individus ne sont pas le fruit du hasard, ce sont des préférences naturelles et spontanées. Et au moment où on arrive à  les comprendre, on arrive à les accepter pour et non pas malgré leurs différences, parce qu’on est tous par nature différents.

Pour en savoir plus, je vous invite à vous rendre sur : https://typactioncoaching.com/le-mbti/

Partager

Pourquoi est-il important de faire appel à un coach en entreprise ?

Pression, charge de travail, sentiment d’isolement, d’ingratitude, mauvaise organisation, absence d’encadrement, le cumul de ces éléments peut avoir des conséquences considérables sur le rendement et la productivité des collaborateurs. Pas moyen de le nier, le stress dans le milieu professionnel est une réalité persistante.
Pour remédier à ce phénomène, il est important d’apporter un regard externe permettant ainsi d’améliorer les conditions de travail au sein de l’entreprise.


Revenant tout d’abord sur la définition du coaching proprement dit. L’ICF le définie comme une alliance entre le coach et ses clients dans un processus qui suscite chez eux réflexion et créativité afin de maximiser leur potentiel personnel et professionnel.

Dans le cadre du coaching professionnel, il peut se faire de différentes manières en entreprise : soit individuellement ou collectivement. C’est un moment particulièrement fort qui permet au Coaché de prendre du recul et de pousser à bout ses réflexions. Il est amené à parler de toutes ses préoccupations, ses envies, son ressenti en général sans la crainte d’être jugé. Et c’est à partir de là que le Coach intervient pour compléter, confirmer ou infirmer toutes les informations recensées. Il donne un retour de ce qu’il perçoit de la personne en question et non pas de ce qu’elle pense être.  Et c’est ainsi qu’il permet de développer de nouvelles aptitudes et aspirations à partir des ressources propres à chacun. Par conséquent, cela peut amener les individus à aller au-delà de ce qu’ils pensaient pouvoir faire.

Ce qu’il faut retenir c’est que le coaching est une démarche d’accompagnement qui a fait ses preuves avec le temps. Tout être humain a ce besoin fondamental d’extérioriser ses sentiments et de se sentir accompagné à un moment donné, surtout quand le stress envahit son quotidien. Le but c’est de redonner du SENS à ce qu’il fait et cela ne peut qu’être bénéfique pour les entreprises. Coacher ses collaborateurs de temps à autre c’est en quelques sortes veiller sur la santé de son entreprise.

Partager

Comment s’auto-coacher ?

Sur cet article, nous allons partager avec vous une façon rapide et efficace, que vous pouvez pratiquer dans votre vie de tous les jours. Il s’agit d’un modèle, une grille de décodage qui nous permet de comprendre notre schéma intérieur et de comprendre ainsi comment nos pensées peuvent infecter nos résultats. L’outil en question a été développé par Brooke Castillo, coach de vie américaine. Elle met l’accent sur 5 éléments essentiels : Circonstances – Pensées – Emotions – Actions – Résultats.
En effet, tout est lié à nos pensées. Elles sont principalement à l’origine de nos résultats, donc nous sommes bien d’accord que le point de départ c’est les pensées. Pour concrétiser les choses, nous allons faire une petite illustration avec un exemple.

C : J’ai échoué un entretien
P : Je suis faible, je n’ai pas de chance, c’est compliqué
E : Frustration
A : Je recule, je n’en parle pas, je ne sors plus de chez moi, je perds confiance en moi
R : Ma vie stagne, aucune évolution, je me perds dans mes pensées négatives

Et si on pensait autrement, qu’est-ce que cela peut changer ?

C : J’ai échoué un entretien
P : Ce n’est pas grave, l’échec est souvent un tremplin vers la réussite, peut-être que le poste ne me convenait pas. Qu’est-ce que je dois améliorer, sur quoi devrai-je travailler ?
E : Remise en question et prise de position
A : Préparation pour de nouveaux entretiens
R : Réussite et meilleure confiance en soi

Nous nous bloquons souvent dans nos pensées négatives, pessimistes et subjectives, n’est-il pas temps de changer? Changer notre perception et notre vision souvent très limitée ?
Dans la vie, nous avons toujours le choix. Soit on choisit de subir (faire sa victime, blâmer le temps, le destin, les circonstances, les gens, s’affaiblir, se nourrir d’idées noires), soit on choisit d’agir (faire face aux aléas de la vie, affronter les choses, trouver des solutions et passer au ‘next level’..)
Se coacher soi-même est possible grâce à cet outil et plein d’autres d’ailleurs. C’est le point de départ et c’est maintenant ou jamais.

Partager

Coacher les étudiants, c’est les aider à se réaliser…

Après des années de travail acharné, de persévérance, d’endurance et de sacrifices, les étudiants pensent qu’enfin, leur insertion professionnelle se fera comme elle se doit, comme ils l’ont imaginé et surtout comme ils l’ont rêvé. Ils sont impatients, motivés, plein d’énergie et d’enthousiasme. Ils se projettent déjà dans leur job de rêve.
Et s’ils n’étaient pas vraiment prêts ? Et si NOUS n’étions pas vraiment prêts ? Moralement et physiquement ? Quel est l’intérêt d’être préalablement coaché avant d’entamer ce fameux processus de recherche d’emploi ?

En effet, les écoles et universités devraient être en charge de proposer aux étudiants des séances de coaching qui leur permettraient de se situer par rapport au marché. Un marché saturé dont lequel les demandes dépassent de loin les offres d’emplois.
Des ateliers seraient éventuellement formateurs dans la mesure où ils apporteront conseils et orienteront les étudiants vers la bonne voie. Prenons comme exemple les ateliers animés par des professionnels autour des sujets suivants : Pratiquer son Elevator Pitch en 2 minutes, Recrutement à l’Ere Digitale, optimiser son approche Réseau, découvrir ses forces avec l’approche Strength-based, travailler sa voix avec un Speaker Coach Vocal, corriger les CVs, optimiser son potentiel LinkedIn…

Il est donc très important d’encadrer les étudiants à ce niveau et de leur apprendre comment se vendre, comment se valoriser, comment mettre en avant leurs compétences, comment décrocher un entretien et comment donner envie aux recruteurs, parce que nombreux sont ceux qui lâchent après quelques mois, voire quelques semaines après l’obtention de leurs diplômes… et se noient dans l’angoisse et l’incertitude. C’est tellement décevant de voir des étudiants à fort potentiel, qui ont perdu confiance en eux et qui se remettent carrément en question par rapport à leur parcours et leur formation initiale.
Bénéficier d’un certain nombre de séances de coaching devrait être un Droit pour les étudiants et une Obligation pour toute école supérieure ou université.

Partager